Des cellules saines – un corps sain

Nouvelles possibilités dans le traitement avec des statines

Écrit par 
lundi, 16 février 2015 15:39
Le Docteur Jaeger recommande l’Ubiquinol comme complément thérapeutique
Le Docteur Jaeger recommande l’Ubiquinol comme complément thérapeutique

Docteur Beate R. Jaeger est médecin interne et clinicienne en laboratoire médical. Elle exerce à Essen / Mülheim et avec presque 20 ans d’expérience elle a été à partir de 1993 l’une des pionnières comme utilisatrice de la Coenzyme Q10 et de l’Ubiquinol comme complément thérapeutique dans le traitement de ses patients. Docteur Jaeger est également  membre actif de la Société allemande DGFF (Lipid-Liga) de lutte contre la dyslipidémie (troubles du métabolisme des graisses) et ses conséquences pathologiques. Cette association est compétente et indépendante dans le domaine du métabolisme des graisses et de l’athérosclérose. Dans l’interview ci-dessous Docteur Jaeger expose et témoigne de son expérience dans le traitement de ses patients.

 

Docteur, vous traitez quotidiennement vos patients avec des statines. Quelles sont vos observations personnelles sur la tolérance et les effets secondaires de ces médicaments?
BJ: À mon avis, les statines représentent aujourd‘hui la thérapie à long terme la plus effective du cholestérol. Rien qu’en Allemagne, plus de quatre millions de personnes sont traitées avec des statines. En même temps, je constate toujours dans mon cabinet que certains patients se plaignent d’effets secondaires comme des troubles musculaires et de la fatigue qui affectent gravement leur vie quotidienne. De plus, il faut, avant toute prescription, examiner l’état général du patient et connaître les autres maladies éventuelles.


Cela signifie-t-il que certains patients courent un haut risque en prenant des statines?
BJ: Oui. Certains patients doivent être particulièrement surveillés à cause de leurs antécédents pathologiques, par exemple l’artériosclérose, les maladies coronariennes, les troubles périphériques de la circulation, un muscle cardiaque affaibli, le diabète, un précédent infarctus. Dans ces cas-là, je vérifie toujours le taux d’Ubiquinol (Coenzyme Q10 totale) dans le sang.


Pourquoi le taux d’Ubiquinol (Coenzyme Q10 totale) joue-t-il un rôle?
BJ: L’Ubiquinol est une substance liposoluble semblable aux vitamines. Elle fournit à chaque cellule l’énergie nécessaire au bon fonctionnement du corps humain. Un exemple: le muscle cardiaque consomme continuellement beaucoup d’énergie pour pomper le sang et l’envoyer dans tous les tissus du corps et dans ce cas le manque d’Ubiquinol peut aggraver lourdement la pathologie. 


Dans quelle mesure les ressources de l’organisme sont-elles influencées par les statines?
BJ: Les statines bloquent la synthèse du cholestérol dans l’organisme mais ce processus de synthèse en plusieurs étapes est identique à celui de la production de l’Ubiquinol dans le corps. Par conséquent, la synthèse naturelle d’Ubiquinol corporel est freinée. Or, les premiers signes de fatigue généralisée et d’amoindrissement des forces se manifestent quand le corps n’a plus suffisamment d’Ubiquinol à sa disposition. Une carence en Ubiquinol peut aussi faire apparaître toutes les manifestations de troubles musculaires tels que des tremblements, des crampes et des douleurs. C’est un avantage dans ce cas que l’Ubiquinol soit non seulement fabriqué dans le corps mais puisse aussi être disponible par voie orale en complément alimentaire.


Cela signifie-t-il que les patients traités par statines doivent se complémenter en Ubiquinol pour prévenir un manque et par conséquent des effets secondaires?
BJ: C’est en effet une possibilité. C’est pourquoi, je préconise une supplémentation avec de l’Ubiquinol, la forme biologiquement active et la plus bio-disponible de la Coenzyme Q10 pour le corps. L’Ubiquinol n’a pas besoin d’être transformé dans l’organisme à cause de sa structure biochimique. Pour cette raison, l’Ubiquinol est plus assimilable et plus rapidement actif que la Coenzyme Q10 classique. J’ai pu constater dans mon cabinet que plus de 80 pour cent des patients prenant une dose de 100 mg d’Ubiquinol par jour parlaient d’une amélioration de leur état après une semaine. Parmi les cent premiers patients que j’ai traités avec de l’Ubiquinol pour de lourdes myopathies, soixante patients ont visiblement profité de la substance, en particulier en ce qui concerne leurs performances sportives. Vingt autres patients n’ont plus de douleurs musculaires, neuf personnes n’ont pas ressenti de changement dans leur état et un patient s’est plaint d’intolérance au produit. Dix autres personnes ont constaté une légère amélioration des symptômes. Ce sont là à mon avis des résultats très prometteurs. 


Quel dosage laisse espérer les meilleurs résultats?
BJ: C’est naturellement individuel. En règle générale, on parvient à de bons résultats avec une dose de 100 mg par jour. Il est important de préciser que l’Ubiquinol est une substance tout à fait naturelle qu’on obtient à partir d’une fermentation de levures. Cette forme de complément alimentaire est considérée comme une thérapie sûre et sans effets secondaires.


Il est dès lors concevable de fabriquer une combinaison de cette substance associée aux statines. Pourquoi ce produit n’existe-t-il pas sur le marché?
BJ: On peut presque dire que c’est un problème de forme. Pendant les 20 dernières années, plusieurs milliers de patients ont été traités dans des études avec des statines mais aucun groupe de contrôle statines-Coenzyme Q10 n’a été intégré dans ces études. Il n’existe donc pas de valeurs comparatives officielles provenant d’une étude spécifique. Aucune préparation combinée ne sera autorisée sur le marché, du moins en Allemagne, tant qu’une large base de recherche scientifique manque.

 

Personnellement, que recommandez-vous?  
BJ: Je recommande à chaque patient qui prend des statines de faire analyser son taux sanguin de Coenzyme Q10 totale et j’attire son attention sur l’utilité potentielle d’une prise d’Ubiquinol. Le dosage devrait être fixé et vérifié régulièrement en accord avec le médecin traitant. Il est souvent si simple d’éviter les effets secondaires indésirables et de minimiser les risques. Il manque souvent tout simplement la connaissance de l’interaction avec le taux de Coenzyme Q10 totale. Les pharmacies ont aussi un rôle important à jouer: elles peuvent en conseillant leurs clients expliquer le lien entre les effets secondaires d’une thérapie aux statines et un manque d’Ubiquinol et faire prendre conscience de la problématique. Le marché pharmaceutique réagit entre-temps aussi en proposant des produits ciblés en accompagnement de la thérapie aux statines.

 

Lu 1380 fois Dernière modification le lundi, 23 février 2015 15:30
Évaluer cet élément
(2 Votes)