Des cellules saines – un corps sain

L’Ubiquinol comme thérapie de soutien dans le traitement de l’autisme

Écrit par 
lundi, 16 février 2015 15:45

Un supplément nutritif d’Ubiquinol peut aider à atténuer les troubles du comportement chez les enfants autistes, selon le résultat d’une étude clinique actuelle de l’Université slovaque Coménius de Bratislava (1). L’Ubiquinol, la forme active de la Coenzyme Q10, améliore l’approvisionnement en énergie des cellules et protège en qualité de puissant antioxydant les phospholipides de la membrane cellulaire contre la peroxydation.


Dans le cadre de cette étude, vingt-quatre enfants autistes de trois à six ans ont reçu un complément alimentaire à base d’Ubiquinol pendant plus de trois mois: 50 mg par jour la première semaine et 100 mg par jour à partir de la deuxième semaine. Le but de l’étude était, entre autres, de mettre au point un nouveau test de diagnostic et d’analyser chez les enfants atteints d’autisme l’effet de l’Ubiquinol sur le comportement et la peroxydation. Des symptômes typiques ont connu une amélioration significative lorsque la concentration de la Coenzyme Q10 totale dans le plasma a dépassé les 2,15mg/L. Après la prise d’Ubiquinol, le taux de Coenzyme Q10 plasmatique est monté de 0,55mg/L insuffisant à 2,6mg/L. Ces valeurs peuvent être plus facilement atteintes avec l’Ubiquinol actif qu’avec la Coenzyme Q10 classique. Ainsi des améliorations sensibles ont été observées sur les troubles du sommeil (chez 34% des enfants), la capacité à jouer avec des amis (42%), la communication verbale (21%) et la volonté de manger (17%). L’évaluation montre que la concentration totale de Coenzyme Q10 dans le plasma et l’oxydation lipidique peuvent servir d’importants biomarqueurs dans la thérapie à l’Ubiquinol des enfants autistes.


L’autisme est un trouble profond du développement neurologique contre lequel il n’y a actuellement pas de remède. Des thérapies spécifiques peuvent cependant aider à atténuer les symptômes. Une supplémentation en Ubiquinol est un point de départ prometteur. La substance naturelle a été très étudiée et n’a pas d’effets secondaires. L’importance de l’Ubiquinol dans le traitement des enfants autistes a été pour la première fois démontrée avec cette étude. D’autres analyses avec un plus grand nombre d’enfants sont nécessaires pour confirmer les résultats et mettre au point une recommandation thérapeutique.
 

Sources:

(1) Anna Gvozdjáková et al.: “Ubiquinol Improves Symptoms in Children with Autism”, Oxidative Medicine and Cellular Longevity Volume 2014 (2014), Article ID 798957.

 

Lu 1406 fois Dernière modification le lundi, 16 février 2015 15:45
Évaluer cet élément
(0 Votes)